Référencement naturel (SEO) : les règles de base

A l’ère du digital, créer un site internet pour son entreprise devient indispensable. Pourtant, si votre site est noyé parmi tous les autres, il ne sera pas visible par les internautes. C’est pourquoi il est important d’optimiser le référencement naturel de votre site afin qu’il se positionne à la meilleure position dans les pages de résultats qu’affiche Google suite à la requête d’un internaute. Il faut savoir que 53% des clics se font sur le lien qui arrive en première position et que 9 internautes sur 10 s’arrêtent à la première page de résultats de Google. Comment procéder pour être visible ? Retour sur le référencement naturel et ses règles de base.

Optimiser référencement naturel

© Seobiz

Référencement naturel : qu’est-ce que c’est ?

Le référencement naturel est le mécanisme qui permet aux moteurs de recherche de trier les résultats de recherche d’un internaute grâce aux mots clés qu’il choisit lors de sa requête. Ainsi, si un internaute recherche des « chaussures femmes noires », les moteurs de recherche vont évaluer tous les sites qui se rapportent à cette thématique et les classer en fonction de leur pertinence par rapport à la requête.

Le référencement naturel est gratuit et est donc à différencier du référencement payant, qui consiste à payer le moteur de recherche pour arriver en tête des résultats sous forme de publicité.

Le référencement naturel doit être pensé dès le projet de création du site internet.

Il est aussi appelé SEO : Search Engine Optimisation.

Référencement naturel : comment ça marche ?

Les critères de référencement naturel sont tenus secrets par les moteurs de recherche. Seules des bonnes pratiques sont connues à force d’expériences et d’expérimentations. Les critères sont d’ailleurs en constante évolution : les moteurs de recherche cherchent à améliorer le référencement naturel afin de fournir les meilleurs résultats possibles aux internautes.

Les 4 critères du référencement naturel

  • Critère technique (en amont) : codage du site, ancienneté du nom de domaine, légendes d’image, maillage interne, titre, balises, etc.
  • Critère éditorial : sélection de mots clés, arborescence, richesse et structuration du contenu éditorial, nommage des rubriques, fréquence d’actualisation, etc.
  • Critère de popularité (hors site) : netlinking (maillage externe), présence sur les réseaux sociaux, etc.
  • L’expérience utilisateur (UX) (rejoint le critère technique) : arborescence, graphisme, vitesse de chargement, etc. Qualitatif, ce critère est difficilement mesurable.

Règles référencement naturel

© Novalem

Les 10 points clés du référencement naturel

  • Réaliser des pages monothématiques : travailler un seul mot clé par page.
    Pour juger la concurrence d’un mot clé et savoir si l’on a les moyens de se positionner dessus, comparer le nombre de requêtes moyennes mensuelles avec Google AdWords à la concurrence (nombre de résultats sur cette requête dans Google).
  • Structurer le plan de document (ou balisage sémantique) : respecter les niveaux de titres (h1/h2/h3/…/h6) afin de structurer le contenu et de donner du poids au mot clé présent dans le titre (h1) et les sous-titres.
  • Et structurer le contenu : niveaux de titres, espaces, images, etc. pour rendre la lecture de l’internaute agréable. D’ailleurs, on bannît les contenus dupliqués : pour être reconnu par Google, chaque contenu doit être unique.
  • Nommer clairement les pages du site : le titre h1 doit être clair, concis et en accord avec la requête. Eviter les termes marketés et les sens cachés.
  • Personnaliser les URL des pages : nomdedomaine/rubrique1/sousrubrique > pas de chiffres, pas de caractères spéciaux, pas d’accent. On supprime également les mots d’arrêt (du, de, à, ou, et, …).
  • Prendre soin de rédiger les métadonnées : la balise title (68car.) et la méta description (156car.). Chaque page doit avoir une balise title unique. La méta description n’a pas de poids pour le référencement mais si l’internaute tape un mot clé présent dans la méta description, il sera mis en gras et attirera l’oeil de l’internaute et le site pourra donc obtenir un clic.
  • Légender les images : Remplir le champ « attribut alt » en étant cohérent avec le contenu de la page
  • Développer le maillage interne : créer des liens du site vers d’autres pages du même site. Si possible, mettre le mot clé travaillé sur l’ancre de lien.
  • Optimiser le temps de chargement des pages : faire attention au code source, au poids des images, aux feuilles de style CSS. Le temps de chargement optimal doit être inférieur à 4 secondes.
  • Actualiser le site régulièrement : plus les publications sont fréquentes, plus le site peut remonter dans les résultats de recherche.

Bien souvent, c’est une question de logique. Google veut offrir la meilleure expérience possible à l’utilisateur. Pensez donc vous aussi aux internautes ! Un contenu unique et pertinent sera valorisé, d’autant plus s’il est bien structuré. Enfin, le maillage externe et les réseaux sociaux (Instagram, Facebook, …) restent les meilleurs moyens de faire connaître votre site et d’obtenir des visites sur votre site afin que votre contenu soit lu et éventuellement partagé. Différents outils SEO pour bien référencer votre site peuvent également vous venir en aide.

Bien évidemment, il existe plein d’autres petites tâches à effectuer pour optimiser le référencement naturel d’un site mais respecter ces règles de base est déjà un très bon début. Google vous le rendra 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *