Juridique : comment transmettre son entreprise ?

Vous avez décidé de céder votre entreprise ? Que ce soit en prévision d’un départ en retraite ou pour des raisons personnelles, transmettre son entreprise est toujours un grand pas à franchir. Mon entreprise se retrouvera-t-elle entre de bonnes mains ? Mon activité va-t-elle perdurer malgré mon départ ? Des inquiétudes complètement normales, surtout lorsque l’on a consacré de nombreuses années de sa vie à son entreprise. Et si certains éléments sont difficilement maîtrisables, il en est un qui l’est : l’aspect juridique. Voici les étapes indispensables pour transmettre votre entreprise.

transmettre son entreprise - mains

 

Étape 1 : Réaliser un diagnostic avant de transmettre son entreprise

C’est le moment de faire le bilan sur les points forts et les points faibles de votre entreprise, ce qui marche très bien, ce qui marche moins. Il s’agit de préparer une évaluation de l’entreprise pour mettre en place une stratégie de cession et pouvoir ainsi négocier au mieux avec le futur repreneur. Ce diagnostic s’effectue à plusieurs niveaux : activité, humain, financier, juridique…

 

Étape 2 : Bien choisir à qui transmettre son entreprise

Plus l’entreprise est grande, plus les enjeux de la cession d’entreprise sont importants. Qu’adviendra-t-il de vos salariés une fois que vous serez partis ? Votre repreneur aura-t-il à cœur de conserver l’esprit, les valeurs et les méthodes de travail de votre entreprise ? Compte-t-il délocaliser l’entreprise ? Considérant toutes ces interrogations, vous pouvez choisir de céder votre entreprise à un proche collaborateur, la transmettre à un membre de votre famille (de père en fils par exemple) ou à un investisseur extérieur à votre entreprise.

 

Étape 3 : Quel mode de transmission choisir ?

Pour transmettre l’entreprise, vous pouvez opter soit pour la vente du fonds, soit pour la vente des titres de l’entreprise. Pour connaître les avantages et les inconvénients des deux méthodes de cession, je vous invite à consulter le tableau réalisé par l’APCE ci-dessous :

transmettre son entreprise

Après tout cela, il ne reste plus qu’à négocier les termes de la transmission de l’entreprise pour satisfaire au mieux les deux partis jusqu’à signature du compromis de vente.

Avez-vous déjà eu des expériences de transmission d’entreprise ? Ont-elles été positives ou négatives ?

 

Source : APCE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *